Accueil - Consultations - Agenda des conférences - Témoignages - Interviews - Prières - Livres - DVDS - Matérialisation des esprits - Liens - Me contacter

Mes livres

  • couverture-recto
  • couverture-recto
  • conference-mediumnique
couverture-recto1 conference-mediumnique2

Article d'Etienne Drapeau
cliquez sur l'image pour lire l'article

article drapeau

Mon interview sur Sud radio du 22 juin 2012 avec Marc Leval à l'occasion de la sortie de mon livre "Je communique avec les défunts"

Je communique avec les défunts par Etienne Drapeau président de la revue de l'Au-Delà

Quelques témoignages de mon travail

22 09 2017 -

Bonsoir Alain-Joseph et à tous. Je tenais à vous témoigner ici ce qui nous est arrivé à 19h25 ce soir... J'essaie de faire court, ça va être dur car il y a beaucoup à raconter... Nous avons perdu notre fils unique Pierre, il y 1 an le 20 août 2016 dans un tragique accident de la route(plus que douteux) à l'âge de 19 ans. Une chaîne de prière magnifique a été faites pour lui le 20, pour les 1 an, mille mercis à vous tous <3. Nous avons été voir Mr Bellet en décembre à Beauvoir en conférence en Vendée proche de chez nous, nous avons été bluffé par ses capacités, d'une véracité !! A la fin, pour la dédicace du livre, nous avons eu un message de Pierre ....Mr Bellet nous dit: "il me parle de signes chinois... " On ne voyait pas du tout de quoi il s'agissait... Quelques semaines plus tard, son meilleur ami passe nous voir à la maison, on lui parle des signes chinois, il blanchit, et nous dit, qu'ils voulaient mutuellement se faire tatouer leurs prénoms en signes chinois..... ! Message passé! Nous avons eu un rv privé, en avril, ou nous avons eu beaucoup beaucoup de preuves de sa survivance.. je ne peux pas tout raconter ici car il faudrait plusieurs heures.. mais juste ceci: -Pierre était/est chanteur, écrivait ses textes, et Mr Bellet lui demande de nous faire un "gros signe" pour nous aider à avancer, il lui demande de mettre en route SA musique toute seule .... -"Pierre tu peux le faire! Mets en route ta musique toute seule! Tu peux y arriver! Tu peux y arriver! Mets ta musique en route! .... Pour aider tes parents!"..... Nous sommes le 29 aujourd'hui, et n'y croyant plus, je ne vous le cache pas.... Un peu désespérés.. Mais ce soir, je me pause 2 minutes dans le jardin avec mon mari( jamais je prends 2 minutes pour me pauser..) je dis bon allez on rentre , mon portable en main, verrouillé, mon mari me suit, et sur le seuil de la porte, j'entends quelques notes de musiques, je reconnais une chanson de Pierre, "Cas par cas", très étonnée, surprise, je me rends compte que cela vient de mon portable, je le regarde, et vois le "clip" sur mon portable qui défile.... je regarde mon mari, "choquée", mon mari également , je lui dis: C'est ce qu'avait dit Mr Bellet !!!!! On se fige, passe par toutes les couleurs, on tombe littéralement en pleurs d'un seul coup! Il a réussi! Pierre a réussi! Il a mis en route SA musique toute seule!!!!! Il l'a fait, il a fait ce dont Mr Bellet lui a demandé pour nous aider. A un moment plus que difficile, pour les 1 an, et de plus ,le mémorial que nous avions mis sur la route a été démoli et volé!!!! Horrible! Nous sommes dans un tel état de "réconfort" que nous avons du mal encore à réaliser.... Choqués mais dans le bon sens.. Et ce grâce à vous tous pour cette chaîne de prière, à Mr Bellet (qui rentre "tout juste" de vacances....(hasard ;) ) ), et bien sur à notre Pierre d'amour <3 <3 <3 Je vous mets ici même la chanson concernée... <3 Merci pour ce magnifique cadeau du ciel... <3 (ps: le portable était verrouillé et je ne savais pas que ce clip y était, et je n'ai appuyé nul part...

ligne

06 01 2016 -

voici mon témoignage "Quand l'Au de-là vient vous aider par l' intermédiaire d'Alain Joseph BELLET" Depuis plus de 3 ans je me battais contre plusieurs soucis de la vie (comme beaucoup de personnes) ..... surtout contre l' auto- destruction que mon mari s' infligeait petit à petit. Je me sentais vraiment seule et complètement démunie face à cela. Je n' y arrivais plus malgré toute mon énergie je ne parvenais pas à lui faire comprendre qu'il se faisait du mal et qu'il ne méritait pas ça. C' est alors qu' une Amie m' a parlé d'Alain Joseph BELLET. Elle envisageait d' aller le revoir et me proposa de l' accompagner. Nous prîmes donc toutes les deux rendez-vous. Ouh là là !!!J' étais loin de me douter de ce que j' allais vivre ! Même si mon Amie m' y avait préparée. Lorsque je sortais de la voiture, je me sentais coupable d' être là tellement je me sentais vidée . Coupable d' être là alors que peut-être quelqu'un d' autre aurait mérité être à ma place. Mais, pas le moment de faire marche arrière j' y étais, j' y étais. Me voici donc assise devant Alain Joseph installé à son bureau, stylo à la main. Il commença par m' expliquer son fonctionnement et me demanda ce que je souhaitais entre le contact médiumnique, clairevoyance ... il me précisa qu' il arrivait parfois que des contacts médiumniques s'imposent dans la claire voyance et qu'il ne pouvait pas toujours décider. J' avais besoin de savoir ce qui m' attendait afin de trouver des solutions pour mes proches. Retrouver un peu d' espoir. J' ai donc choisi la claire voyance. Le voici donc en face de moi à écrire ligne après ligne en décrivant la personne que je suis, ce que j' ai vécu (décès très marquant, agression....) et ce que je vivais. A décrire mon lieu de travail, celui de mon mari, notre maison, nos enfants ....et j' en passe ! Pour tout dire, si je n' avais pas retenu ma mâchoire inférieure, je me serais trouvée face à Alain Joseph la bouche grande ouverte et les yeux écarquillés ! tellement j' étais impressionnée. Impossible qu' il sache tout cela ! Impressionnant !!!! Ouh là là !! mais ce n' était pas tout ! Le voici en train de faire un mouvement de la main droite comme s' il repoussait une mouche , il finit par lever la tête comme pour regarder derrière moi en disant : "non, pas maintenant je suis en séance claire voyance"! Evidemment.... que fais-je ? Et bien ... je regarde derrière moi pour voir à qui il parlait ! J' en souris encore aujourd'hui de ma réaction. Et là, Alain Joseph me regarde en me donnant le prénom de mon beau-père et me demanda si cette personne me disait quelque chose concernant mon mari. Je lui explique qu'il s' agit de mon beau-Père. Alain Joseph me dit que mon beau-père a un message à faire passer à son fils. Pour prouver qu' il s' agissait bien de lui, il décrivit notre garage et m' expliqua ce qu' il voulait dire à son fils. Encore aujourd'hui, je me demande si je me suis vraiment rendue compte de ce qui venait de se produire. J' étais prise entre deux sentiments. Celui d' être super heureuse de savoir que je n' étais pas seule à essayer d' aider mon mari, et encore celui de me sentir coupable car ce fabuleux cadeau, c' est mon mari qui le méritait et qui en avait besoin plus que moi. Sauf que lui n' était pas encore prêt. Pour mieux comprendre les choses, j' ai lu et fait lire à mon mari les livres d'Alain Joseph. Je l' ai également persuadé de m'accompagner à ses conférences pour entendre les différents thèmes très intéressants, tout en priant et en espérant un contact de mon Beau Pêre pour son fils. Ce qui arriva à deux reprises !!! Il lui a fait passer son message ! Il lui a dit les choses que mon mari avait besoin d'entendre. C'était très touchant. Il m'a même remerciée du fait que j'ai persuadé son fils à venir et à lui ouvrir l'esprit. C'est moi qui le remercie du fond du coeur. Car grâce à ses interventions, il a aidé son fils à se sortir du gouffre dans lequel il se glissait petit à petit. Je tenais à faire ce témoignage pour dire un énorme MERCI à mon Beau-Père qui nous a aidé de l'Au de-là. Mais aussi un énorme MERCI à Alain Joseph BELLET qui par toute son énergie (car c'est loin d'être facile tous les jours pour lui, il ressent toutes nos douleurs quand-même !!!), par ses livres, par ses conférences et par tous ces cadeaux des contacts médiumniques. Il nous donne les clés de ce que doit être la vie. Par exemple ..... - celle du "lâcher prise" : ....... rien n'est plus poluant que de continuer à se prendre la tête par des pensées négatives. Elles finissent toujours pas nous tirer vers le bas. -celle du "mieux vivre" : ...... Ne pas porter d'importance à ce qui n'a pas lieu d'être. et j'en passe. MERCI et encore MERCI Alain Joseph BELLET . Vous êtes un grand homme. Ce n'est pas pour rien que Dieu vous a choisi pour nous faire passer tous ces beaux messages qui nous fond tant de bien. Que Dieu vous protège.

ligne

06 01 2016 -

- Cher Monsieur BELLET, J'ai toujours été attirée avec tout ce qui a un rapport avec l'au-dela et le spiritisme. Mais depuis la mort brutale de mon frére adoré c'était comme si je devenais "dépendant", comme si je devais m'en nourrir... J'avais des questions qui envahissaient sans cesse mon esprit, nuit et jour, comme si je n'arrivais plus é vivre normalement. Je me mis alors à "dévorer" des livres conceant ce sujet. C'est alors, en pleine lecture du livre de Mr Bellet "Je communique avec les défunts" que je fus prise d'une envie irrésistible, comme une force qui me poussa é lui écrire un mail... Parce qu'il le fallait. Malheureusement, aucun rdv de disponible avant que je ne quitte la bretagne. C'est avec tristesse que je réalisa que je n'aurai pas la chance de m'entretenir avec ce si grand messager et bien sur avec mon frére... Puis comme par enchantement, tout était arrangé, un rendez-vous s'était désisté. J'était aux anges! Ce fameux jour, au volant de ma voiture, je demandais au ciel une communication avec lui. Arrivée devant chez Mr Bellet, il vint m'accueillir souriant et doté d'un magnétisme incroyable. Une énorme gentillesse se dégageait de lui. Je me suis tout de suite sentie à l'aise mais nerveuse aussi. Tout était synonyme de paix et de calme chez lui. L'odeur du bois des meubles et du feu de cheminée me transportaient directement dans l'ambiance et m'apaisaient. Après ses explications sur ses méthodes de travail, il commenéa enfin. Ses yeux dans les mieux, le stylo en main, mon coeur battant à la chamade. Il commença à parler et à écrire. Dés cette premiére minute, je savais qu'il disait vrai: mon grand-pére, mon oncle... Puis vint mon cher frére: les larmes m'envahirent. J'étais émue et fascinée é la fois par cette précision des détails sur des choses et des lieux qu'il affectionnait,ses traits de caractére, des choses trés personnelles que personne ne pouvait savoir et surtout la langue étrangére, MA langue mateelle q'utilisait Mr Bellet! C'était simplement merveilleux! Mon frére était bien lé. J'éprouvais une immense joie, indescriptible avec des mots. La consultation finie je fus soulagée car j'avais les réponses é mes questions, mon frére avait lu mes pensées et parlé é travers lui. Aujourd'hui encore je revis ce moment inoubliable é jamais gravé dans mon éme. C'est une chance exceptionnelle d'avoir eu ce contact et ce privilége. Merci cher Mr Bellet pour ce beau cadeau, pour tout ce que vous faites é ceux qui souffrent de la perte d'un étre cher. Merci é Dieu et é mon cher frére que j'aime et que j'aimerai pour toujours. Notre monde a bien besoin de personnes comme vous: doté d'une générosité, d'une gentillesse et d'une empathie incroyable. Mille merci. Que Dieu vous protége ainsi que tous ceux que vous aimé. Karine Bonsoir Monsieur Bellet,Je tenais à vous remercier pour le contact que nous avons eu grâce à vous avec mon grand-pére dimanche de ier et témoigner. Ma grand-mére Marie, qui n'a pas pu venir a été trés heureuse de ce contact. Elle dit ne pas étre croyante mais parle à mon grand-pére tous les soirs comme vous nous l'avez dit, preuve que mon grand-pére est souvent avec elle. Nous avons appelé ma grand-mére dimanche soir pour lui raconter et pendant la séance vous avez dit que l'esprit de mon grand pére vous disait qu'elle se frottait la jambe, hors dans la nuit de samedi à dimanche elle est tombée et s'est fait mal à la jambe (jambe droite comme vous l'avez mimé) c'est extraordinaire. Elle nous a confirmé aussi le fait qu'elle souhaitait rejoindre mon grand-père, phrase reçue lors de la conférence!! on lui a dit que ce n'était pas pour tout de suite et heureusement pour nous. Vous avez précisé que mon grand-pére aimait se mettre du parfum à la lavande (vous l'avez mimé) et renseignements pris auprès de ma grand-mére, c'est vrai. Le contact s'est arrété quand vous avez cité le nom de Thierry j'espère que ce n'est pas une mauvaise nouvelle (c'est le prénom de mon frère pour lequel toute la famille se fait du souci) j'ai compris à ce moment là, un autre esprit prenait la place.... moment inoubliable merci Bonjour Mr Bellet,J'ai participé à votre conférence dimanche de ier à St Jean-Trolimon, je voulais vous remercier d'étre allé jusqu'au bout de vos forces pour délivrer des messages, et notamment d'avoir pris les photos pour des personnes qui venaient pour la 2éme fois et qui n'avaient jamais eu de messages, j'avais 2 amies dans ce cas, ça leur a fait beaucoup de bien. J'ai perdu ma Mére, mon Frére et ma meilleure amie en 2013, je suis venue vous voir à une conférence en 2014 pour la première fois, et j'ai eu beaucoup de messages de mes chers disparus, vous m'avez beaucoup aidé à faire mon deuil, bien qu'aujourd'hui ce soit encore dur parfois.MERCI Cher Mr Bellet, je vous transmets mon témoignage suite à la conférence ayant eu lieu à Bats, au sein de l'association Prends ma main (Violette Bouet), le 26 Septembre de ier. Ce jour là, 120 personnes étaient présentes, dans l'espoir de recevoir un message. Moi, j Je suis venue avec mon compagnon pour lequel j'espérais un contact de son ex compagne, décédée à l'âge de 21 ans lors d'un grave accident. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque soudainement, vous avez commencé à épeler mon nom de famille ! Un nom basque espagnol (Curutchet) qui n'est pas des plus simples! J'étais placée tout devant. Je n'ai pas réalisé de suite lorsque j'ai senti derrière moi une force me faisant comprendre qu'il s'agissait de moi dont vous parliez! J'ai levé la main et là, vous méavez appelée directement par mon prénom en me donnant mon âge (33 ans). J'étais stupéfaite. Vous m'avez demandé ce qu'il s'était passé dans une église et là encore, tellement troublée, je vous ai répondu que j'étais entrée dans celle de Bats juste avant la conférence. Or, après coup, j'ai compris que vous me parliez d'autre chose. En effet, dans l'église St Pierre du Mont St Michel, face à la statue de l'Archange Michaél, j'ai été traversée par une très puissante énergie d'amour qui m'a totalement bouleversée. Une vague de lumiére m'a submergée au point que mes larmes étaient difficiles à contenir. Je pense que céest certainement cette expérience que vous avez vu. Ensuite, vous m'avez dit: Vous étes trés croyante. Je vois une colonne de lumiére au-dessus de vous. Vous avez votre guide derrière vous. Eté 33! Là j'ai eu envie de sourire car ce fameux nombre me poursuit depuis l'année denière et je ne cessais de me demander sa signification.

ligne

Ayant traversé une période « noire » de mon existence marquée par de nombreux décès d'êtres chers et en particulier celui de mon mari à l'âge de 54 ans, je me sentais comme vidée de l'intérieur sans aucune énergie, je me raccrochais de toutes mes forces à tout ce qui pouvait faire que j'aille mieux, entre autre mes deux enfants et mes deux petits garçons, ce sont eux qui m'ont donné cette force de continuer et subitement, alors qu'il y avait une période de répit, un douloureux problème familial vint à nouveau s'abattre sur nous. A ce moment là, je me disais que le destin s'acharnait et que jamais nous n'aurions un peu de paix.

Puis j'ai eu les coordonnées d'Alain, médium, par l'intermédiaire d'une collègue de mon fils.

Espérant avoir quelque réconfort et des réponses aux multiples questions que je me posais, j'ai pris immédiatement un rendez-vous.

A la première rencontre avec Alain des faits troublants se produisent, en effet ce dernier me parle d'emblée et dans les détails de ce douloureux problème familial, et tout ceci sans que je n'ai prononcé un mot, puis s'ensuivent la description de lieux où d'évènements qui s'étaient ou allaient se produire dans ma vie, tous ces faits, dont certains s 'avéraient vérifiables tout de suite, puis d'autres qui sont arrivés dans les mois qui suivirent me laissèrent vraiment interrogative.

J'étais obligée de me rendre à l'évidence Alain lisait dans ma vie et avec précision je ne m'expliquais pas ce don mais il était certain qu'il en était pourvu c'était une évidence.

J'ai pris un deuxième rendez vous avec Alain à la suite d'un événement très particulier.

Ma filleule avait consulté Alain et lors de la séance l'esprit de mon mari est entré en communication avec lui disant qu'il avait besoin de me parler, qu'il me voyait triste et que de ce fait lui ne pouvait évoluer dans son monde, il dit aussi qu'il était près de nous et qu'il nous aimait.

Me voilà donc pour la 2e fois devant Alain.

Et tout en début de séance il me décrit les derniers instants de vie de mon mari comment il le voyait, en souffrance avec le crâne rasé et des tumeurs cérébrales, il me dit aussi que mon mari a attendu que tout son monde soit près de lui pour s'en aller.

A ces mots mon coeur s'est mis à battre plus fort car en effet ma fille était à Brest le jour du départ de son père et il a donc fallu qu'elle fasse la route pour arriver à l'hôpital de Quimper. Nous avons passé tous les trois, mon fils, ma fille, et moi un moment avec mon mari, et cette scène m'a été décrite par Alain Médium, ainsi que les mots que mon mari nous avait entendus lui dire.

Alain m'a décrit ce jour-là des gestes que mon mari m'avait fait alors qu'il allait s'en aller et qu'il était dans le coma et que seule moi pouvais connaître.

Soudain, Alain le regard dans le vague, ressent la présence d'un esprit, il s'agit d'un homme dit-il, il met la main sur ses poumons, semble souffrir et dit : « il est parti d'un cancer des poumons » ; puis Alain met sa main à la base de son cou, et grimace : « il avait ici quelque chose de douloureux ». Incroyable, effectivement mon oncle faisait toujours ce geste car il avait une trachéotomie, et il est parti d'un cancer des poumons. J'avais une relation particulière avec mon oncle Henri, cela ne m'étonne pas qu'il vienne me faire un petit signe.

Puis à la fin de la séance en prenant la photo de mon mari que je lui avais apportée, Alain me parle d'une vieille pendule (qui ne sonne plus) mais qui faisait « ding, ding » et me dit que la photo qu'il a en main est posée sur cette pendule chez moi ; j'en avais le souffle coupé car c'est exact cette photo est bien sur la pendule !!!

Je pourrais vous donner beaucoup d'autres détails sur ces séances avec Alain Médium, mais ce serait bien trop long.

Je finirai donc ce témoignage, tout d'abord en remerciant Alain qui m'a soulagée et qui a donné des réponses à mes questions.

Et aussi en donnant de l'espoir aux personnes qui pour diverses raisons sont dans la douleur et le désarroi, il existe, et maintenant j'en suis convaincue, des personnes (comme Alain) qui ont le don de pouvoir communiquer avec les personnes qui sont parties vers une nouvelle vie.

ligne

J'ai entendu parler d'Alain par une amie, je me pose à ce moment-là des questions sur ma vie sentimentale. C'est un mercredi que j'ai rendez-vous, et je suis relativement stressée dans la voiture. J'attends mon tour avec impatience, Alain a du retard.

Je peux enfin m'asseoir, toujours angoissée, quand il me parle de sa manière de fonctionner en tant que médium. Je pense alors à mon frère Yannick parti depuis 1997.

Alain me parle de mon travail, décrit le lieu, me donne les prénoms de mes collègues de travail. Je suis stupéfaite. Il me donne le prénom d'un de mes enfants, avec lequel j'entretiens une relation fusionnelle. « Dylan » me dit-il.

Il me parle de mon avenir amoureux et me donne les réponses que j'attendais. Quand soudain Alain met ses mains sur ses tempes et il dit « j'ai très mal à la tête » et, incroyable le ton de sa voix change!!! Et il écrit : « Dis à maman que je l'aime et que je suis heureux ». Phrase que mon Frère répétait sans cesse à ma mère. Là, j'ai envie de pleurer tellement l'émotion est forte. Alain a de plus en plus mal à la tête, Yannick est parti d'une tumeur au cerveau. Alain m'a expliqué que c'était alors le deuxième cas de figure, une incorporation par l'énergie de mon Frère, qui lui faisait ressentir la manière dont il était parti, quand tout à coup il lui apparaît, et il finit par le décrire physiquement.

Je vais de surprise en surprise, car ma mère relit les écrits et constate qu'au message donné, c'est l'écriture de mon frère.

Il me donne aussi la date de sa mort, il écrit le 28. Il me dit que mon frère lui montre les fleurs jaunes que maman a l'habitude de mettre devant sa photo. Quand tout à coup, vient aussi l'esprit de ma grand-mère qu'il décrit avec une blouse à paillettes. On détestait cette blouse et cela m'a bien interpellé.

Alain me dit qu'une nuit mon frère fera du bruit dans le coffre à jouets en bois de mon fils, cela annoncera un départ. Quelque temps, plus tard, effectivement au milieu de la nuit j'entendais du bruit, dans le coffre à jouets et le lendemain on m'annonçait le départ de mon parrain. C'était un autre signe de mon frère.

Je terminerai juste ce témoignage par un dernier message, je viens porter ces écrits à Alain, quand l'esprit de mon frère refait son apparition, et Alain dans un flot d'émotions verse quelques larmes, Yannick lui montre que ma mère est en train de déposer des fleurs jaunes et blanches sur sa tombe; cela m'étonne car elle n'y va jamais. De retour à la maison, j'ai maman au téléphone, je la questionne en lui demandant ce qu'elle a fait cet après midi, elle me répond : « Je suis allée sur la tombe de ton frère y déposer des fleurs » « De quelles couleurs ? » lui demandais-je « blanches et jaunes! » me répondit-elle. Je quitte Alain, rassurée de savoir que mon frère va bien et confortée avec toutes les preuves qu'il m'avait données d'une existence après la mort.

ligne

Dans l'exemple qui suit, la personne qui me consulte retrouve l'écriture de sa grand-mère, mais aussi l'intona­tion de sa voix dans la mienne qui change au même moment.

Béatrice, de Quimper, nous raconte ici sa consu­l­tation :

« Ce qui vous pousse à consulter un médium, c'est avant tout autre chose, une démarche qui intervient à un moment de votre vie ou tout semble embrouillé, ou on ne sait plus quel chemin prendre et dans quelle direction aller. C'est dans ce besoin d'éclaircissement que je me suis décidée à faire appel à Alain.

Dans le dictionnaire de la langue française, la définition de médium est la suivante : « personne qui prétend servir d'intermédiaire entre ses semblables et les esprits des morts ou autres. Mot latin qui signifie « être au milieu ».

le seul emploi du verbe « prétendre » laisse planer la possibilité du doute, de l'hypothétique, ce qui ravira les esprits les plus cartésiens et sceptiques.

Même moi dans cette démarche, pourtant volontaire de ma part, je me suis surprise à laisser la porte grande ouverte à l'interrogation et à la méfiance. Les termes de manipulation, arnaque et supercherie colle au médium et au voyant comme un boulet au pied du forçat. Si j'ai accepté aujourd'hui d'apporter un témoignage pour figurer dans l'ouvrage d' Alain sur son expérience de médium, c'est que des éléments, lors de mes consultations avec lui, ont été suffisamment troublants pour que je puisse les rapporter. Je tiens à signaler, bien évidemment, que je n'ai en aucun cas, volontairement, orienté Alain lors des séances, me contentant de répondre par oui ou par non et m'efforçant de ne donner aucun élément qu'il puisse utiliser pour établir la moindre supercherie.

Des prévisions ce sont pourtant avérées exactes : il me voyait faire d'incessants aller retour sur la voie express entre Quimper, mon lieu de résidence, et Lorient. Bien plus tard je rencontrais, au niveau sentimental, une personne qui habitait Lorient. Il voyait cette personne entourée de livres, ce qui est aussi vrai puisqu'elle est libraire. Il me notifia les difficultés à me faire accepter de ses enfants, ce qui est malheureusement vrai et un voyage que je m'apprête à effectuer ; les difficultés de mon commerce, la personne qui y était employée et qui dérobait de l'argent dans la caisse, tout cela se concrétisa.

En ce qui concerne la médiumnité pure qui consiste à établir un lien avec des personnes disparues, je suis restée très impressionnée comme vous pourrez l'être aussi après avoir lu ce qui suit.

Alain me parla en premier lieu de ma grand mère maternelle, récemment décédée, qu'il voyait avec une blouse à petites fleurs. Des souvenirs d'enfance aux relents des années soixante-dix me remontèrent de plein fouet à la mémoire. Elle était mariée avec un homme à casquette de gendarme Effectivement mon grand-père était gendarme jusque sur sa photo de marié où il portait l'uniforme et la fameuse casquette.

« Jeanne » me disait-il, il oubliait juste le Marie de son prénom, Marie-jeanne.

Elle parla par ses lèvres, me disant qu'elle était déçue de l'attitude de mon frère après son décès, de notre brouille au sujet de questions d'argent et d'héritage. Il me cita le prénom de mon frère.

Lors d'une autre séance elle me demanda de ne plus être fâchée après mon frère : « Vous étiez proches » me dira-t-elle. Elle continua, par lui, à communiquer avec moi, m'assurant qu'elle m'aimait, qu'elle serait toujours là pour moi au moment où je penserai à elle. Elle venait me voir chez moi, qui fut aussi chez elle, et cela me rassura d'imaginer qu'elle n'était pas loin de moi au travers de ces vieilles pierres. Il me répéta plusieurs fois : « Tu n'étais pas là, mais ce n'est pas grave » avant que je réalise qu'elle parlait de son enterrement auquel je n'avais pu assister.

Alain écrivait toutes ces paroles vite et comme en état de transe, les yeux ailleurs.

J'ai cru retrouver en relisant ces notes une écriture différente proche de celle de ma grand-mère comme sa voix qui changeait d'accent pour se rapprocher des intonations de Marie-jeanne. Là, c'est plus une sensation et un ressenti que je vous révèle sans en avoir jamais fait part à Alain.

Ma deuxième grand-mère cette fois si paternelle fit aussi son apparition, m'assurant de sa protection. Cela me dérouta un peu, car nous avions eu des rapports difficiles et tardifs suite à la séparation de ma mère d'avec son fils, mon père, qui interviendra d'ailleurs aussi plus tard. Elle me disait être aux côtés de Louis. Alain me parlait de TINE,TITINE et d'une de ses amies Marie-thérèse avec qui elle était. Alors là, cela ne me disait absolument rien, de quoi ou de qui parlait-il ? J'ai eu l'explication plus tard , par mon oncle paternel qui m'indiqua que louis était le prénom de mon grand-père, chose que j'avais oublié ne l'ayant jamais connu, et que TINE était le surnom donné à mon aïeule en diminutif de Catherine. Quand à la fameuse Marie-Thérèse, c'était une grande amie de ma grand-mère avec qui elle écumait tous les salons de thé.

Mon père Jean, puisque le prénom apparu aussi, profita de l'occasion qui lui était donné de s'exprimer par l'intermédiaire d'Alain pour me faire part de ses regrets de n'avoir pas été présent lors de mon enfance. J'acceptais ses excuses tardives et posthumes.

Alain me parla aussi de Clochette : « Qui est clochette ? » me demanda-t-il.

Amusée, je lui répondis que Clochette était le surnom donnée à ma chatte par ma mère, aussi disparue, qui était incapable de se rappeler du véritable nom de mon animal de compagnie. « Fais attention à clochette » me répétait-il de la part de ma mère. Quatre mois plus tard, clochette mourrait d'une maladie de vieux chat. Lors d'une autre séance, Alain me donne des nouvelles de clochette qu'il voit sur les genoux de ma grand-mère Marie-Jeanne. Les animaux que l'on a beaucoup aimé, ce qui était le cas, apparaissent parfois ainsi me confia-t-il. En fait en deux ou trois rendez-vous avec Alain, j'ai pris des nouvelles de « mes vieux » comme je les appelle affectueusement et je commence à m'habituer à leurs interventions, comme si cela était le plus naturel au monde. Il n'y a aucune peur à avoir, et c'est même rassurant de les savoir ainsi si proches de vous, même si cela peut paraître fou et inexplicable. Voilà en ce qui concerne mon expérience et mon ressenti lors de ces séances toutes particulières avec Alain, celui qui « est au milieu ». Béatrice

ligne

Une personne témoigne de ses consul­ta­tions de voyance, mais aussi de médiumnité, avec le départ bien particulier de sa sœur partie tragi­que­ment.

Son mot clef, là aussi : « Dis, Bibi­che… »

J'attendais avec angoisse (après 7années de procédure) le procès en appel qui m'opposait à mon ancien employeur. C'est alors qu'une amie me parle de son médium Alain BELLET. Selon la procédure qu'elle m'avait indiquée je lui adresse ma photo, ne pouvant alors quitter Paris, lui demandant simplement de me parler de mon Avenir.

Quatre semaines plus tard, en réponse à mon courrier, je reçois une lettre de six pages recto verso.

Dans son courrier après m'avoir expliqué la façon dont il avait travaillé sur ma photo (perceptions de noms, des ressentis émotionnels, des flashs me mettant en situation dans un passé ou un futur proches sans distinctions chronologiques outre des indices saisonniers) .

Il rentre vite dans le vif du sujet à savoir ma vie.

Il me donne les noms de personnes de mon entourage familier, amical ainsi que celui de ma fille.

La description intérieure de ma maison, du portail de l'école de ma fille et du rituel de la sortie de classe de cette école privée. La couleur de ma voiture, mon anxiété au volant, ma phobie de l'accident. Tout cela est vrai!

Ma situation maritale, mes différents avec mon compagnon au sujet de l'éducation de notre fille, nos difficultés à communiquer, nos disputes.

Une affaire en justice, une affaire en appel, plaidée par un avocat homme puis un avocat femme pour une issue positive (événement concrétisé quelques mois plus tard).

Le changement de ma situation professionnelle, le manque de confiance depuis la perte d'emploi à laquelle cette affaire en justice est liée.

Il me parle de mon père qui est parti et de la relation particulière que nous avions. Me parle des différents désaccords liés à l'argent de la vente de la maison familiale, des soucis de santé de maman dans les détails, du soutien que j'apporte à une amie qui a un cancer, et bien d'autres choses.

Au fil des mois certaines prédictions qu'Alain Bellet m'a données dans son courrier se sont concrétisées (depuis toutes l'ont été).

Je désire le rencontrer, et fais le déplacement depuis Paris, tellement satisfaite de son travail.

A peine installée, il me dit « je vois l'esprit d'un homme derrière vous: c'est votre papa. Je le ressens pas content, il dit que l'être humain est toujours intéressé par l'argent, il comprend les tensions de la famille, il s'inquiète pour la santé de votre maman. Il vient souvent lui rendre visite, à côté d'une cheminée, où elle se repose, et aussi dans la cuisine où il avait l'habitude de lire son journal. (Faits exacts).

Il me parle de ma fille, donne son âge, le prénom de ses amies, sa passion pour la scène, danse, théâtre (exacts)

Il me parle des problèmes de santé de ma maman dans les détails et de ce qu'il en adviendra (faits réalisés)

Puis il commence à me parler dans les détails de nos histoires de famille, cela aura vraiment de l'importance et vous comprendrez pourquoi; me dit-il.

Votre frère et votre soeur se liguent contre vous, histoire de jalousie liée à l'argent et aux biens de votre mère (exact).

Je vois votre soeur faire un chantage au suicide, malade de la tête, suivre un traitement en psychiatrie, je la ressens en danger, a déjà fait des tentatives de suicide, mélange alcool et cachets, le coma. Son frère se nommera tuteur, mais ne l'aidera pas pour autant. Un clan se formera dans la famille. Il y aura des procédures en justice.

Rien de réjouissant, dans cette consultation, j'ai quitté Alain en espérant qu'il se trompe.

Mais à nouveau toutes ces prédictions se sont réalisées et notamment la plus tragique : le suicide de ma soeur.

Mon frère s'est présenté comme unique famille de ma soeur, il l'a faite incinérer en catimini sans nous avoir informé ma mère et moi de son décès, nous ne l'avons appris que par hasard.

Ravagée par le chagrin et la culpabilité, forte de ma première expérience chez Alain Bellet qui m'avait permise d'avoir un contact avec l'esprit de mon père, j'ai voulu rentrer en contact avec ma soeur.

J'ai donc téléphoné à Alain pour un autre rendez vous.

C'est dans la période de la Toussaint que nous avons pu obtenir un autre rendez vous.

Ce rendez-vous est le plus beau cadeau que j'ai eu après la naissance de ma fille.

Une nouvelle fois à peine installée face à Alain Bellet, ma vie se retrouve écrite sur quatre pages :

« Votre soeur s'en est allée, il y a un passage difficile, je vois un corps que l'on détache (exact, ma soeur s'est pendue dans sa douche dans la nuit du 5 juin), elle vient vous dire qu'elle est heureuse, qu'il ne faut pas s'inquiéter, que les cendres sont dans une urne dans un endroit sombre, elle vous dit BiBiche, Alain est perplexe et répète sans bien comprendre. Elle lui dit : « Dis  BiBiche » (je n'avais rien évoqué à Alain BELLET ma soeur me répond d'entrée de jeu à ma question et me confirme ce que je subodorais à savoir la complicité de cette tante fâchée avec ma mère dans l'indice : Dis BiBiche.

Extraordinaire!! Ma soeur et moi avions coutume de nous moquer de cette tante, car lorsqu'elle nous demandait de lui rendre un service pour nous séduire elle enveloppait sa requête d'un Dis BiBiche.

Plus tard l'officier de Gendarmerie Nationale qui a entendu mon frère dans le cadre de la procédure judiciaire, comme l'avait vu Alain, a obtenu l'aveu de mon frère qu'il avait confié l'urne à ma tante (dis BiBiche). Ce premier message de l'au-delà était bien clair, ma soeur m'avait donné par l'intermédiaire d'Alain, Médium, l'endroit où se trouvait l'urne !

Nous espérons que la procédure en cours nous permettra de récupérer les cendres de ma soeur afin qu'elle puisse reposer auprès de mon père dans le caveau familial devant lequel nous pourrons tous nous recueillir en paix.

Alain continue : « je vois une église, des cierges, une cérémonie, des bougies qu'on allume le 20 date de son anniversaire! Son esprit s'en est allé vers un état d'amour. »

Nous n'avions pas pu assister aux obsèques de ma soeur, ma mère et moi en souffrions tellement, aussi avions nous organisé la veille de son anniversaire une cérémonie dans une église avec son portrait.

Alain dans un état second poursuit : « votre soeur me dit que les cendres du corps physique n'ont aucune importance, là où elle se trouve elle est heureuse ; Caro (mon diminutif) ! je suis heureuse, c'était mon chemin, un peu difficile, vous avez votre vie et devez la poursuivre sans moi. » Il me dit que ma soeur n'est pas en colère contre moi, surtout de ne pas culpabiliser, qu'elle se trouve avec l'esprit d'une femme qui de son vivant, se relevait les cheveux en arrière, en chignon, il faut arrêter de pleurer, il faut la laisser partir, à chaque fois que vous le faîtes, vous la retenez dans son évolution. Votre soeur me dit que votre frère Patrick n'est pas gentil et qu'il ne faut rien attendre de lui. Elle insiste et vous demande de ne pas culpabiliser, qu'elle était malade, bipolaire, souvent dans un état de crise, d'angoisses insurmontables. Vision d'Alain, dans le séjour de son appartement, elle marche de long en large, la tête ailleurs, elle a envie de quitter ce monde, la douche. La porte extérieure de son appartement est ouverte, l'urgence d'en finir. Votre soeur sourit, elle s'en va elle dit « embrasse bien maman et dis lui d'arrêter de pleurer, il faut poursuivre votre vie, il faut se détacher des histoires de famille, de ce litige, et surtout des biens matériels, Caro, je t'embrasse, embrasse Mamy aussi, surtout dis lui de ne plus pleurer et qu'elle, je le répète, se détache de ses maisons ».

Alain BELLET me donnait exactement les circonstances du départ de ma soeur, le nom de la maladie neuropsychologique dont elle souffrait.

Lors de la consultation, ma soeur répond à mes angoisses concernant sa mort, je pleure son absence. Je refuse son départ, je refuse l'incinération de son corps car je l'associe au néant or elle vient me rassurer en me donnant des preuves à travers Alain .

Elle parle à Alain d'une femme à qui elle faisait des chignons (ma mère) ma soeur mettait beaucoup de soins à les lui faire,

Elle m'appelait Caro et appelait effectivement maman : Mamy.

Elle donne le prénom de mon frère et son caractère,

Elle donne une réponse à mes craintes d'homicide car la porte de chez elle avait été trouvée ouverte.

Et bien d'autres détails encore.

Ma rencontre avec Alain BELLET a été cruciale dans mon cheminement spirituel. D'une part, au moment venu ses visions m'apportent la sérénité nécessaire pour affronter de manière constructive les évènements ; j'y suis préparée, j'ai été prévenue. D'autre part, moi qui ai peur de la mort (celle des êtres qui me sont chers et la mienne); grâce à Alain qui a la faculté de se connecter avec l'invisible, je sais que la mort physique n'est pas une fin. Et je le remercie pour tout ce qu'il m'apporte dans l'éveil de ma conscience et lui suis surtout infiniment reconnaissante d'être mon fil d'Ariane avec mon père et ma soeur décédés. Caroline de Paris.

ligne

Mes DVDs

  • 98-RP-1500
  • 98-RP-1500
  • 98-RP-1500
  • 99-RP-1500

Actualités ...


Nouveau Page Facebook


NOUVEAU : VOUS POUVEZ VISUALISEZ
MON TRAVAIL SUR MA PAGE FACEBOOK
EXTRAITS DES CONTACTS AVEC LES ESPRITS
EN CONFERENCE MEDIUMNIQUE

nouveau extrait de conférence
contact avec l'esprit d'un allemand
sur you tube..

Lien youtube : https://youtu.be/G57hpCHMTpc

Conférence à l'association Prends Ma main à Bats dans les landes. le dimanche 21 janvier 2018...causerie spirituelle autour de mon dernier livre les morts sont parmi nous.. Réservations : 05.58.79.19.83

CONFERENCE MEDIUMNIQUE SAINT MALO LE DIMANCHE 18 MARS

réservations au 02 98 56 73 90

ville des conférences

BREST CONFERENCE MEDIUMNIQUE

ASSOCIATION AILES&SEBASTIEN ESSOYES

ASSOCIATION CYCLAMEN BAZAS

ASSOCIATION HORIZONS SUBTILS CHALLANS

ASSOCIATION PRENDS MA MAIN

ASSOCIATION REMI A RAMBOUILLET

QUIMPER CONFERENCE MEDIUMNIQUE

SAINT BRIEUC CONFERENCE MEDIUMNIQUE


accueil - le livre - consultations - témoignages - spiritualité - liens - Agenda des conférences - lieux des conférences - me contacter